Une communauté de dauphins en Nouvelle-Zélande



Une communauté de dauphins en Nouvelle-Zélande

Une communauté de dauphins en Nouvelle-Zélande

Papa et Maman surveillent le petit dernier avec amour.
De leur côté, Grand-maman et Grand-Pa prennent soin des enfants plus âgés tandis qu’un peu plus au large, les adolescents, loin de fuir leur foyer, tentent au contraire de se rendre utiles et d’aider leurs parents de toutes les manières…
De qui parle–ton ici ? Mais de dauphins, bien sûr !

Une douzaine d’études menées sur différentes populations de dauphins Tursiops, depuis les Tropiques jusqu’aux océans tempérés froids, semble attester que ces espèces vivent typiquement au sein de sociétés favorisant des rapports très fluides entre leurs membres.
Dans la plupart des cas, les dauphins s’assemblent en petits groupes caractérisés par leurs interactions extrêmement dynamiques et changeantes et par un certain taux de dispersion hors du groupe natal, propre aux deux sexes.

Pourtant, l’article de David Lusseau, un chercheur passionné de l’Université d’Aberdeen, nous décrit ici les moeurs et coutumes d’une petite population isolée de dauphins souffleurs vivant dans les fjords de la Nouvelle Zélande, l’une des zones les plus méridionales de l’île, et qui y mènent une existence sociale tout à fait particulière.

Doubtful Sound


Les membres de cette communauté s’intègrent en effet au sein d’un groupe constitué d’environ 60 dauphins des deux sexes, à partir duquel aucune émigration n’a été constatée, pas plus que la moindre intégration de nouveaux venus arrivés de l’extérieur, depuis au moins 7 ans.  
Tous les membres de cette communauté sont donc associés de manière très étroite et se connaissent depuis des années. On y retrouve certes les réseaux classiques d’entraide, associant mâles et mâles ou femelles et femelles, mais aussi des associations durables entre dauphins de sexe opposé.

La structure de cette communauté s’avère étonnamment stable dans le temps, comparée à d’autres populations de Tursiops observées ailleurs, et les compagnonnages de très longue durée semblent prévaloir dans l’organisation de ce groupe. 
Un degré aussi élevé de stabilité est sans équivalent connu dans les études sur les sociétés dauphins.
Il résulte peut-être de contraintes écologiques propres au milieu qu’ils occupent.
Les fjords sont, on le sait, des écosystèmes pauvres en ressources énergétiques et la survie dans un tel milieu peut sans doute exiger un niveau supérieur de coopération interindividuelle et par conséquent davantage de stabilité sociale.

Les dauphins de Doubtful Sound

Lire la recherche originale
The bottlenose dolphin community of Doubtful Sound
David Lusseau · Karsten Schneider · Oliver J. Boisseau · Patti Haase · Elisabeth Slooten · Steve M. Dawson


La société en réseaux des dauphins de Shark Bay



Une communauté de dauphins en Nouvelle-Zélande

log in

reset password

Retour à
log in