Comment les dauphins font l’amour en mer



Comment les dauphins font l’amour en mer

Mais comment les dauphins font-ils l’amour en mer ? Les delphinariums nous parlent beaucoup de reproduction et d’inséminations artificielles, mais lorsqu’on aborde la question de la sexualité exubérante des dauphins et de leurs besoins en la matière, il n’y a plus personne.

Et pour cause ! En captivité, les cétacés sont contraints à une « vie de famille » artificiellement calquée sur la nôtre, avec Papa, quelques mamans et tout plein de bébés qui s’en vont ou qui meurent. Tel est le cas au Boudewijn Seapark, notamment, où un seul mâle officie pour un groupe de femelles.
Quant aux « familles » qui ne se composent que d’une femelle orque, de son frère et de ses deux fils, ou celles qui ne regroupent que des dauphins mâles, un silence gêné tombe sur la façon dont ils peuvent satisfaire leurs pulsions érotiques.

Dans la culture des cétacés, les couples monoparentaux n’existent pas.
Les mâles ne font pas l’amour seuls avec leur épouse dans la chambre à coucher, mais le plus souvent à trois sur une jeune femelle qu’ils violent. On prend du plaisir aussi entre copains d’enfance, avec sa grand-mère ou le petit dernier et de façon générale, les plaisirs sexuels jouent comme chez les bonobos un rôle social et festif extrêmement apprécié par ces nations d’hédonistes espiègles.

Tout cela, bien sûr, est gommé par les delphinariums. Il ne serait pas convenable en effet que des dauphins fassent l’amour au milieu d’un spectacle sous les yeux des enfants. Comment fait-on pour les en empêcher ? C’est un autre dossier.

Mais commençons par le commencement…

Jeux homosexuels en vue de souder une alliance

Draguer les filles en bande  

Chez les dauphins, point de couple ou de romance : les rencontres sont souvent brutales et ne durent pas longtemps.
« La vie sexuelle des grands dauphins consiste en de brèves associations entre les femelles et un ou plusieurs mâles. Ces rencontres se produisent pendant la saison de reproduction et sur l’ensemble du domaine vital des individus concernés. Les mâles s’associent tour à tour avec différentes femelles fertiles ou sur le point de l’être à la recherche d’opportunités d’accouplement ».
Pas de Papa non plus veillant sur ses petiots, en mer, aucun dauphin ne sait qui sont ses enfants et il s’en contrefiche, car pour lui tous les enfants du voisinage pourraient être les siens.
La vie sexuelle des dauphins s’apparente donc davantage à celle des bonobos : tout est permis, si ce n’est l’inceste.

Cependant, contrairement aux grand singes, les dauphins doivent consommer leur union sexuelle en pleine mer et ce n’est pas chose facile. Le mieux est s’y mettre à plusieurs.
A cette fin, les jeunes mâles nouent donc très vite entre eux de solides alliances, qui dureront la vie entière. Pour un juvénile, former un « gang » constitue une étape essentielle de son accession à la vie sociale. Rares sont les dauphins qui vont seuls.
Janet Mann, spécialiste des dauphins de Shark Bay, a découvert qu’à ce stade, les dauphins mâles s’engageaient alors dans des jeux homosexuels. Plus tard, ces relations cimentées par l’amitié et le plaisir leur conféreront une place au sein des alliances et des super-alliances qui font et se font au fil des décennies.
À mesure qu’ils s’orientent davantage vers l’hétérosexualité, les dauphins travaillent de mieux en mieux en équipe. La tâche consiste à repérer une femelle d’un clan voisin, à la circonvenir et à l’emmener avec eux jusqu’à qu’elle devienne sexuellement réceptive.

Bien sûr, puisque chaque tribu envoie ses propres mâles barouder ailleurs, il faut aussi de protéger sa mère et ses soeurs des intrusions de gangs étrangers.  Les affrontements sont donc fréquents entre bandes rivales, à grand renfort de cris, de morsures, d’ultrasons agressifs et de claquements de mâchoires.

Gardons pourtant d’identifier l’érection des dauphins avec le seul désir sexuel. Le bout du pénis érigé est d’une grande sensibilité et peut à ce titre être utilisé comme un doigt pour toucher de petits objets ou à toutes sortes d’usages pratique.
De même , lorsque des mâles se bagarrent, les plus agressifs présentent souvent une érection très nette, qui n’a rien d’érotique dans ce contexte.

 

Ce dauphin s’est accroché un poulpe sur son pénis en érection


De leur côté, les filles nouent elles aussi de tendres liens.

A Shark Bay, on les voit nager côte à côte en se tenant la main, ou plutôt, en se touchant la nageoire. Ce type de nage en couple, très tendre, survient surtout lorsque des mâles rôdent dans les environs. Il les rassure, conforte leur amitié, et indique aux harceleurs que ces femelles-là fonctionnent aussi en bande, difficile à défaire !

Faire l’amour au combat

Après avoir réussi à isoler une femelle, les mâles forment un groupe serré pour s’assurer qu’elle ne s’enfuit pas.
Ils accomplissent alors toute une série d’exploits spectaculaires et menaçants.
Les mâles font cercle autour de la femelle, ils bondissent, tournent sur eux-mêmes, plongent, parfaitement synchronisés les uns avec les autres. Si cette chorégraphie ne suffit pas à impressionner leur bien aimée et qu’elle tente de filer, les mâles la poursuivent, la mordent, la frappent avec leurs nageoires ou la heurtent de tout leur corps.

« Parfois, la femelle essaie manifestement de s’échapper, et les bruits commencent à s’entendre comme s’ils lui faisaient du mal », explique le Dr Rachel A. Smolker de l’Université du Michigan. « Les bruits de coups sont violents et la femelle peut se retrouver avec des cicatrices en râteau. »

Fort heureusement, chez les dauphins, le sexe féminin n’est pas faible. Les femelles forment elle aussi des alliances complexes moins bien connues, afin d’élever leurs enfants ensemble mais aussi de contrecarrer les harcèlements masculins.
On a vu ainsi une bande de femelles poursuivant une alliance de mâles qui emmenait avec leur amie.
Il semble même qu’in fine, ce soit les femelles qui choisissent les mâles. Parfois, elles nagent à leurs côtés avec tous les signes du contentement, mais d’autres fois, elles luttent furieusement pour s’échapper et y parviennent le plus souvent.

Certaines espèces, comme les dauphins, copulent le ventre contre le ventre. Les dauphins Tursiops prennent le plus souvent une position en T, où le mâle croise la femelle exactement à sa ligne médiane.
Souvent précédés de longs préliminaires, l’acte lui-même ne dure généralement pas plus de 10 secondes, répété plusieurs fois en moins d’une heure et par plusieurs dauphins sur la même femelle.
S’il y a grossesse, ce seront les spermatozoïdes du mieux pourvu qui atteindront l’ovule.

Les organes sexuels

Garçon ou fille ?

 

C’est que les organes sexuels des dauphins sont très particuliers.
Le vagin des femelles est constitué de plis vaginaux, des spirales et des cavités inhabituels, de sorte que le sexe du mâle a lui-même évolué pour traverser ces plis et inséminer avec succès la femelle.

La forme très particulière du pénis est faite pour s’ancrer dans le vagin de la femelle

Le pénis du dauphin est attaché à la région pelvienne. Il s’étend jusqu’à la fente du pénis, juste à l’arrière du nombril. Le pénis est enroulé ou courbé à l’intérieur d’une gaine, le prépuce, sauf lorsqu’il est en érection. Cette position est maintenue par une paire de muscles rétracteurs agissant comme des sangles. La partie du pénis recouverte d’un prépuce est l’équivalent du «gland du pénis» présent chez la plupart des mammifères.

Lorsque le pénis est dressé, il fait saillie hors de la fente sur environ deux tiers de sa longueur.
Le pénis est constitué de trois couches, la couche externe étant une peau épaisse et dure, la couche intermédiaire contenant le tissu conjonctif et la couche la plus interne contenant des fibres élastiques. Contrairement à la plupart des mammifères dont les trois couches sont généralement composées de tissus spongieux, le pénis du dauphin contient une grande quantité de tissu fibreux dur.
Pendant l’érection, la couche interne se remplit de sang, mais cela ne produit aucun gonflement notable. On peut donc dire que le sexe du dauphin sort de sa gaine comme la lame d’un couteau à cran d’arrêt !

 

Les testicules des dauphins sont allongés et de forme cylindrique. Ils ne se trouvent pas dans un scrotum externe comme chez les autres mammifères, mais cachés dans la cavité abdominale juste derrière les reins. C’est pourquoi  les delphinariums ne castrentpas leurs mâles, ce qui exigerait une opération à ventre ouvert.
Au cours de la puberté, les testicules d’un dauphin augmentent considérablement en taille. Le testicule d’un jeune dauphin est environ la moitié de la taille du doigt et pèse environ 20 grammes. Après la puberté, les testicules peuvent se développer dans une mesure telle qu’ils sont aussi longs et larges que l’avant-bras et pèsent plusieurs kilos. Cette taille impressionnante s’explique par le fait que plusieurs dauphins fécondent souvent la même femelle. C’est celui dont le sperme occupera tout l’espace de l’utérus qui l’emportera !

Côté delphines, les ovaires se trouvent dans une cavité abdominale derrière les reins.
Les femelles peuvent ovuler et tomber enceinte juste après l’accouchement, bien que l’allaitement semble l’empêcher. La femelle n’a qu’une période féconde chaque année, mais si la première ovulation n’est pas suivie d’une grossesse, elle peut en avoir davantage. De manière générale, les bébés naissent au printemps.

L’utérus de la delphine se divise en deux parties, qu’on nomme les cornes. Chaque corne contient des glandes utérines et un tissu conjonctif musclé parcouru par de nombreux vaisseaux sanguins.
Les tissus musculaires puissants impriment les contractions péristaltiques nécessaires au pour pousser l’enfant hors de l’utérus. Les parois internes du vagin ont des plis annulaires bien développés qui ressemblent à une chaîne d’entonnoirs. La fonction des plis n’est pas encore connue. La partie interne est en grande partie glandulaire.

La vulve est une ouverture en forme de fente munies de grandes et de petites «lèvres». Un brin de tissu fibreux dur peut être trouvé à l’extrémité avant de la vulve. De nombreuses delphines immatures montrent également une bande de tissu fibreux qui va de l’avant à l’arrière de l’ouverture, de telle sorte que cet hymen est rompu lors du premier rapport sexuel. Il y a donc des delphines vierges et d’autres qui ne le sont plus.

En rouge, le pénis du dauphin pénètre le vagin de la femelle. Ces images ont été obtenues sur des cadavres dans le cadre de recherches favorisant la reproduction pur les delphinariums.

Plaisirs divers

En matière de sexualité, les dauphins sont très inventifs.
David Linden, professeur de neurosciences à l’Université John Hopkins, expliquait que le dauphin Tursiops avait sans doute trouvé «la forme la plus créative de masturbation animale» en enveloppant une anguille frétillante autour de son pénis.
La même inventivité prévaut aussi, comme on s’en doute, en bassin où tout, absolument tout, peut servir de sextoy.

Parfois, les dauphins explorent même au-delà de leur espèce.
Plusieurs cas de jeux sexuels inter-espèces ou même d’hybridation ont été attesté en mer, notamment entre les dauphins Tursiops et les dauphins tachetés aux Bahamas. Ainsi, explique Denis Herzing, « des accouplements, avec intromission pénienne, ont été observés entre les mâles Tursiops adultes et les dauphins tachetés juvéniles des deux sexes. Les jeunes mâles adultes des deux espèces se livrent à des combats interspécifiques à haute énergie, faits de jeux sexuels et d’agression ». 

En captivité, les cas sont beaucoup plus nombreux, comme on s’en doute. Par exemple, « quatre hybrides de dauphin Tursiops truncatus et de dauphin commun à long bec (Delphinus capensis) sont nés à SeaWorld California entre août 1992 et mars 1993 de quatre mères différentes, toutes des dauphins Tursiops ».

Peter et son seul amour, Margaret Howles

Et puis, il y a les humains…
Certaines études tentent ont également montré que les dauphins mâles sont attirés sexuellement par les femmes, car elles émettent des phéromones semblables à celles des dauphins femelles.
Les agressions des « ambassadeurs » Randy ou Jean Floch sur les baigneuses sont clairement des « invitations galantes » sans volonté de nuire. Mais sachant qu’un dauphin mesure trois mètres et pèse un certain poids, il y a de quoi se méprendre.
Puisqu’on les sait bisexuels, nos dragueurs s’en prennent aussi aux hommes, bien entendu.
Michael Maes, un vidéaste sous-marin basé sur l’île de Grand Cayman a posté sur sa page YouTube, les images du dauphin solitaire local, tentant de « monter » celui qui le filmait. Ce faisant, Stinky (« Collant ») entraîne l’humain au fond des océans, ce qui aurait pu s’avérer très dangereux sans bouteilles d’oxygène…

En captivité, la promiscuité homme-dauphin étant plus étroite, les relations s’intensifient encore.
Dans le cadre de ses recherches, le Dr  John Lilly avait fait installer au second étage d’une villa un plancher imperméabilisé et partiellement inondé, de sorte qu’une jeune et jolie doctorante, Margaret Howe, puisse y travailler avec un dauphin mâle du nom de Peter.
La crédibilité du travail de Lilly fut sérieusement mise en cause quand on sut que Margaret Howe et son sujet d’expérience bien esseulé sur son toit plat avaient eu des relations sexuelles. On fit bien descendre Peter à plusieurs reprises en ascenseur pour qu’il rencontre deux femelles dans un autre bassin, mais c’était Margaret que Peter aimait et nulle autre. Il finit d’ailleurs par en mourir misérablement quand on la sépara de lui.

Plus sordide, Malcolm Brenner fit scandale en racontant dans son livre ‘Wet Goddess’ sa relation sexuelle de neuf mois avec un dauphin femelle au parc d’attractions Floridaland en 1970.
Il semble d’ailleurs qu’il existe un petit nombre de «delphinophiles» dans le monde – des êtres humains attirés sexuellement par les dauphins. François Xavier Pelletier y fait  allusion dans son livre « Ballade pour un dauphin sacré » qui décrit certains maharadjhas grands amateurs de delphines du Gange.

Doit-on ranger dans cette catégorie honteuse les dresseurs qui masturbent des dauphins ou des orques ?
L’histoire en jugera mais à tout le moins, il est clair que leurs actes relèvent de la plus perverse des zoophilies.

https://youtu.be/-Oye0m4FfGM

Retour en eaux moins glauques

Est-ce à dire que les dauphins ne connaissent pas l’amour romantique ?
Bien sûr que non.  Car outre ces couples tragiques unis jusque dans la mort que nous donnent à voir les delphinariums, des relations d’amitié très stables unissent souvent les personnes âgées. Nicklo, âgée aujourd’hui de 68 ans, prenait plaisir à nager aux côtés de Jimmy Durante, mort à 50 ans, dans la baie de Sarasota.
Il y a des gestes tendres, aussi : voyez ce dauphin à bosse du Pacifique offrant à sa belle, non un bouquet de fleurs, mais une superbe éponge dont elle fera le meilleur usage dans la chasse d’un certain poisson.
N’est-ce pas délicat ?

L’offrande d’un cadeau utile

Et puis, il n’y a pas que le sexe dans la vie.
Chaque dauphin mâle a aussi des soeurs, des cousines, des tantes et une grand-mère. Lorsqu’il n’est pas en vadrouille avec ses amis, le jeune mâle occupe toujours le même territoire que sa propre famille et il s’acquitte en bon fils des tâches qui lui sont dévolues, comme la chasse en groupe, la surveillance des petits ou la défense du territoire. Beaucoup d’activités sont mixtes chez les dauphins.
D’autres exemples abondent dans le sens d’une grande délicatesse dans certaines rencontres mais force est de reconnaître que nous ne savons finalement que très peu de la vie amoureuse des dauphins sauvages.

 


Baby boom chez les dauphins libres en baie de Sarasota

Naître au delphinarium

La vie des dauphins mâles et l’histoire de Beachie

Mourir au delphinarium


Comment les dauphins font l’amour en mer

log in

reset password

Retour à
log in